Moins vite, moins haut, moins fort.
Accueil du site > Comité Anti-Olympique > Actualités > Scoop : le CAO dévoile le logo de la candidature de Grenoble

Scoop : le CAO dévoile le logo de la candidature de Grenoble

En direct du "Mondial du Snowboard" aux 2-Alpes

samedi 1er novembre 2008, par CAO


JPG - 926.8 ko
CAO et logo

La mairie de Grenoble et le Conseil général de l’Isère avaient invité la presse et les élus des stations de ski partenaires, ce samedi 1er novembre, pour la présentation du logo de la candidature de Grenoble. Le rendez-vous avait été choisi avec soin, pour symboliser les Jeux durables et l’amour de la montagne si chers à la Chambre de Commerce et d’Industrie : le "Mondial du Snowboard" des 2-Alpes, supermarché pour ados fans de ride, de pow et de trick contests. Les élus grenoblois avaient annoncé "80 à 100 journalistes", attendus au sommet des pistes au restaurant d’altitude "Les Glaciers", 3200 mètres (prévoir une tenue adaptée). Ce devait être une "journée inoubliable". Hélas, la météo, l’indifférence des médias et la ténacité des opposants gâchèrent la fête.

La section "Ski-Montagne" du Comité Anti-Olympique avait attaqué la montée dès cinq heures du matin, au pied des pylônes qui font le charme de la région, en dépit de l’intervention d’un vigile interdisant formellement l’accès à toute la montagne. A mi-parcours elle fut informée de la fermeture du sommet du domaine, en raison d’un vent violent. Le pince-fesses d’altitude se réfugierait à la station. Qu’à cela ne tienne, on fit demi-tour pour accueillir les invités. On découvrit, en les attendant, les plaisirs du sport et de la nature : "La carte de tests, c’est trop de la balle. Tu vas kiffer grave de pas faire la queue aux caisses des remontées mécaniques si tu l’as réservée sur Internet. (…) Après, c’est complètement dément ! Tout est informatisé. Tu la présentes aux contrôleurs qui la bipent, avec les codes-barres sur la board que tu vas tester. Tu vois, c’est trop fastoche, même Jennyfer qui a eu 2/20 au DS de maths l’autre jour trouve que c’est easy !" (1)

A 11h, on vit arriver la doudoune rouge de Michel Destot, l’anorak noir et rouge de son adjoint aux JO Stéphane Siebert, une quinzaine de T-shirts au logo de la candidature portés par des enfants des écoles de ski réquisitionnés ("on nous a dit de mettre ça pour venir"), quelques gros ventres d’élus de montagne et, déception, pas plus d’une dizaine de caméras, appareils-photos et calepins de journalistes. Alors quoi ? La presse bouderait une si "formidable opportunité pour Grenoble" (Michel Destot) ? Le Daubé avait cependant missionné de malheureux reporters, contraints de subir les beuglements du speaker du Mondial, parce que leur journal est partenaire officiel de la candidature.

Réfugiée dans une petite salle de l’Office du Tourisme (heureusement que la presse n’était pas venue !), la délégation y resta quatre minutes. Le temps pour le Comité Anti-Olympique de déployer une banderole : "Non aux Jeux 2018, ni ici ni ailleurs", de distribuer des tracts, de dévoiler sa toute nouvelle carte postale anti-Jeux (pré-adressée au Comité Olympique français pour envoi massif) et de lire à voix haute le texte de la pétition contre les JO. Les élus amateurs de compétition sportive choisirent la fuite et s’évacuèrent, Destot en tête, par la porte du fond, non sans distribuer quelques insultes et tenter une ou deux empoignades.

Comme on leur rappelait la présence de journalistes ils retrouvèrent leur dignité olympique, avant de se transporter en file indienne sur une butte enneigée. Là, dans un décor grandiose de fanions publicitaires et d’immeubles de location, ils tentèrent de déployer leur banderole "Ensemble pour la candidature" ornée d’un logo rond et vert. Mais les opposants les rattrapaient à la corde pour imposer leur banderole. On vit quelques boules de neige atteindre des crânes d’œuf, tandis que le logo était replié en catastrophe pour éviter les photos embarrassantes.

Fin de l’épreuve "Stratégie d’image". Le cabinet "Territoire Conseil", qui coache la mairie de Grenoble pour sa com’ dans cette "formidable aventure collective", a gagné une rallonge de budget. Fair play, le Comité Anti-Olympique ne demandera aucune commission.

Les 2-Alpes, le 1er novembre 2008

Comité Anti-Olympique

(1) Fan 2 snowboard, le magazine officiel du Mondial du Snowboard

Ci-dessous le document complet avec les photos.

Documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP