Moins vite, moins haut, moins fort.
Accueil du site > Comité Anti-Olympique > Documents > MW France s’oppose à l’organisation des J.O. d’hiver de 2018 dans les Alpes (...)

MW France s'oppose à l'organisation des J.O. d'hiver de 2018 dans les Alpes Françaises

lundi 2 mars 2009, par CAO


Nous reproduisons ici le communiqué du 2 mars 2009 de Mountain Wilderness :

MW France s’oppose à l’organisation des J.O. d’hiver de 2018 dans les Alpes Françaises Lundi, 02 Mars 2009 15:01 Quatre villes des Alpes françaises, Annecy, Grenoble, Nice et Pelvoux, sont actuellement en course pour être candidates à l’organisation des Jeux Olympiques d’hiver de 2018. Quelle que soit la ville finalement retenue, Mountain Wilderness France considère que la tenue d’un tel évènement dans les Alpes Françaises n’est pas acceptable.

Selon la ville choisie, les Jeux Olympiques pourront nécessiter :

  • pour les compétitions, des nouvelles infrastructures impactantes pour l’environnement en montagne, qui deviendraient inutiles et obsolètes dès les épreuves terminées.
  • pour accueillir les visiteurs, des programmes immobiliers de luxe dans les stations, qui s’accompagneront forcément du développement des domaines skiables au détriment des zones de montagne vierges selon le cercle vicieux "nouveaux lits, nouvelles pistes".

Ainsi les conséquences des jeux de Grenoble 1968 et Albertville 1992 sont bien visibles dans les massifs.

Certes les projets de villes candidates promettent aussi l’amélioration du réseau des transports en commun dans les vallées concernées. Mais celle-ci est de toute façon indispensable dans le contexte actuel : sa réalisation devrait être prioritaire et ne devrait pas être conditionnée à la tenue des jeux dans les Alpes.

Pendant la durée des Jeux, des milliers de personnes, athlètes, accompagnateurs, ou spectateurs seront concentrés sur les sites des épreuves. L’impact écologique en termes de déplacements, de consommation de ressources, de productions de déchets etc. ne sera pas supportable pour le milieu naturel montagnard.

De plus Mountain Wilderness considère que les Jeux Olympiques font la promotion exclusive d’activités sportives artificielles, élitistes et déconnectées de l’environnement de montagne, à l’opposé de pratiques responsables et respectueuses du milieu défendues par notre association.

Enfin, Mountain Wilderness considère que le modèle de développement qui permettrait aux Alpes d’être une « Montagne à Vivre » au XXIème siècle n’est pas compatible avec celui des Jeux Olympiques. Nous croyons à une montagne dont la plus grande richesse est son environnement préservé, vivant toute l’année d’un ensemble d’activités économiques durables, dont l’accueil touristique n’est qu’une composante.

C’est pourquoi Mountain Wilderness France affirme son opposition à l’organisation des J.O. d’hiver de 2018 dans une ville des Alpes Françaises, et appelle ses adhérents et sympathisants à se joindre aux différentes manifestations qui seront organisées dans les jours à venir dans et autour des villes candidates.

http://mountainwilderness.fr/index.php ?option=com_content&task=view&id=2469:mw-france-soppose-a-lorganisation-des-jo-dhiver-de-2018-dans-les-alpes-francaises&catid=46:actus&Itemid=730


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP