Moins vite, moins haut, moins fort.
Accueil du site > Comité Anti-Olympique > Actualités > Le vrai prix de la "ferveur populaire" pour les J.O

Le vrai prix de la "ferveur populaire" pour les J.O

lundi 9 mars 2009, par CAO


Les promoteurs de la candidature de Grenoble se vantent d’avoir recueilli 50 000 signatures en leur faveur. Piètre résultat pour un budget de propagande qui doit avoisiner les 3 millions d’euros (1,8 M€ pour les seuls Jeux de Neige de décembre, auxquels s’ajoutent les affiches grand format dans le métro parisien, les achats de publicité dans la presse, le salaire des champions-VRP tels Florence Masnada, l’envoi d’une lettre de M. Destot à chaque foyer grenoblois, une cérémonie à Bobino, etc).

Calcul fait, chaque signature de soutien à la candidature grenobloise a coûté 60 € - aux contribuables évidemment.

De son côté, le Comité Anti-Olympique a récolté près de 3000 signatures contre les J.O 2018. Avec un budget de 1000 € - entièrement sur fonds privés.

Soit un coût de 0,33 € par signature.

A budget inversé, le CAO afficherait 9 millions de signatures, et la mairie, 16.

On voit que la "ferveur" spontanée des Grenoblois est comme la ruée sur le gadget à la mode, proportionnelle au bourrage de crâne des publicitaires. C’est d’ailleurs pour ce motif que ceux-ci soutiennent le cirque olympique, cette grande quinzaine publicitaire pour temps de cerveau disponible.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP